Master de Théologie du Pasteur Yves Noyer

Le 9 décembre 2016,

le Pasteur Yves Noyer, de l’Eglise Protestante Unie de France,
délégué du Conseil régional Nord-Normandie pour le développement de l’Église par l’animation théologique,
Président de l’ACONor,
soutenait son mémoire de Master de Théologie à l’Institut Protestant de Théologie à Paris sur la vie et l’œuvre de Dietrich Bonhoffer et son actualité.

 

Vous trouverez une présentation de Dietrich Bonhoffer dans la rubrique [articles/Articles divers] ou en cliquant sur le lien.

Plan du mémoire
 
Introduction
A – Sa réflexion intellectuelle et spirituelle
      I – Le contexte
         vivre en disciple – Tentation – De la vie communautaire
         Synthèse et hypothèses
B – Ses engagements dans l’action
     II- Dietrich Bonhoeffer et le mouvement œcuménique dans la décennie 1930
L’histoire du mouvement  œcuménique -Les raisons
Ses contributions  théologiques  -Ses interventions
Ses relations confiantes avec les responsables de l’œcuménisme
Sa perception du catholicisme -Le temps de la  conversion
Ses propositions concernant les responsabilités du mouvement œcuménique
   III- Dietrich Bonhoeffer et l’Église confessante
Le combat ecclésial
Le combat de l’Église  confessante
Sa participation à l’Église confessante
Les attaques des autorités du Reich
La liste d’intercession et le soutien moral et spirituel
Synthèse
C -Entre réflexion théologique  et engagements
   IV- Dietrich Bonhoeffer au carrefour de plusieurs engagements
Les interactions
De l’utilité de son engagement œcuménique pour la conjuration
Éléments  de débats pour poursuivre la réflexion
Conclusion
Ce mémoire après un débat de haute tenue a été reçu avec la mention très bien
Nous présentons à notre ami le Pasteur Yves Noyer nos joyeuses félicitations.

Colloque oecuménique sur l’orthodoxie

Colloque Oecuménique de l’ACONor à Caen du15 au 17 novembre 2015

LES EGLISES ORTHODOXES
Actualité, diversité, unité

 

Accueil
Mr Michel Stavrou
Réponses aux questions
Les paroisse orthodoxes normandes
Père Argouet
Père Nicolas Kazarian
Père Nicolas Kazarian
Vepres orthodoxes
Père Yves Colin
Pasteur Luc Réaux, Eglise Evangélique
Regards croisés
Rv Robert Varty, prêtre anglican
Fr Mallèvre, dominicain, directeur ISEO
Forum
Celebration finale
Mme Isabelle Berthelier
Bénédiction finale

 

Après le colloque sur la réception du concile Vatican II par les autres Eglises Chrétiennes en 2013 et la Journée de rencontre œcuménique du Bec-Hellouin en 2014 sur le thème: « Chrétiens, ferment d’unité ? » développé à partir d’un exemple de communion réalisée : la Communion d’Eglises protestantes en Europe (CEPE), l’Association Chrétienne Oecuménique de Normandie (ACONor) à organisé un colloque sur l’Orthodoxie dans l’optique du Grand et Saint Concile Panorthodoxe de pentecôte 2016 et ses implications œcuméniques.

Dimanche après-midi, Mr Michel Stavrou, professeur eglisetitulaire de la chaire de théologie des dogmes à l’Institut st Serge, a fait, devant environ cent cinquante personnes, un exposé dense et passionnant sur l’Eglise Orthodoxe, ce qui uni les quatorze patriarcats ou églises autocéphale qui la composent, sa théologie, sa spiritualité et sont rapport à l’art et son actualité.

     Le lundi, la centaine de personnes inscrites au colloque on échangé au cours
d’un forum sur: les églises orthodoxe « chez nous » (entendez en Normandie) avec le Père Yves Colin prêtre de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale, paroisse Saint-Silouane-et-saint-Victrice de Rouen, le Père Pierre Argouet, Prêtre de l’Église Orthodoxe Russes en Europe Occidentale, exarchat du patriarcat œcuménique, Paroisse Saint-Serge-de-Radonège à Colombelles, le Père Jean-Paul Lefebvre-Filleau prêtre de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale, paroisse de Vernon; le Père Stefan Fotache, prêtre de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale, paroisse de Caen.
Ensuite le Père Pierre Argouet nous a présenté le notes transmises par Mgr Job de Télémessos qui n’avait pu nous rejoindre a cause de l’état d’urgence décrété sur Paris.

L’après midi après les ateliers, le Père Nicolas Kazarian, assesseur orthodoxe du directeur de l’ ISEO, nous a présenté un exposé clair et sans « langue de bois » sur la démarche oecuménique des Eglises Orthodoxes.

st-pierre_st-catherine_sinaiMardi matin, après l’office du matin,est venu un temps de regard croisé des autres confessions chrétienne représentées par le Père Maurice Morand, Catholique, professeur de théologie fondamentale et dogmatique le Pasteur Yves Noyer Protestant, chargé d’un ministère pour le développement de l’ Eglise par l’animation Théologique régionale (Nord-Normandie), le Rv Robert Varty,prêtre anglican. Le Frère Michel Mallèvre, dominicain, directeur de l’ Institut supérieur d’Etudes oecuméniques (ICP) nous a livré le « regard d’un oecuméniste convaincu » suivi d’une table ronde.

Vous pouvez trouver les enregistrements vidéo de la conférence en cliquant sur les liens (en bleu) ou en allant sur le site : http://www.orne.catholique.fr/Decouverte-des-eglises-orthodoxes.html

Geo

 

Colloque œcuménique: les Eglises Orthodoxes: Actualité, diversité, unité

          COLLOQUE OECUMENIQUE
             les Eglises Orthodoxes:
            Actualité, diversité, unité
2014 03d 7eme-concile-oecumeniqueAprès le colloque sur la réception du concile Vatican II par les autres Eglises Chrétiennes en 2013 et la Journée de rencontre œcuménique du Bec-Hellouin en 2014 sur le thème: « Chrétiens, ferments d’unité ? » développé à partir d’un exemple de communion réalisée : la Communion d’Eglises protestantes en Europe (CEPE), nous vous invitons à un colloque sur l’Orthodoxie dans l’optique du Grand et Saint Concile Panorthodoxe de pentecôte 2016 et ses implications œcuméniques

 

 Je me permets d’insister sur la qualité des intervenants  qui nous honorent de leur présence :
Monsieur Michel STAVROU qui fera dimanche après-midi  une présentation générale des Eglises Orthodoxes.
    20150708 Michel Stavrou Monsieur Michel Stavrou a préparé un doctorat conjoint sur «Edition critique, traduction et commentaire des écrits théologiques et la doctrine trinitaire de Nicéphore Blemmydès (1197 – v.1269) à l’Institut Saint-Serge (dir. P. Boris Bobrinskoy),   à la Faculté de théologie de l’Institut Catholique de Paris (dir. P. Vincent Holzer)  et à l’Université Paris-IV Sorbonne (dir. Prof. Bernard Flusin).
     Le 8 décembre 2004, il a soutenu sa thèse en Sorbonne devant un jury de 8 membres présidé par le Prof. Olivier Munnich, recevant  conjointement:
  • le Doctorat en Théologie orthodoxe de l’Institut Saint-Serge (mention : Très honorable),
  • le Doctorat canonique en Théologie de l’Institut Catholique de Paris (mention : Summa cum Laude),
  • le Doctorat en Histoire des religions de l’Université Paris-IV Sorbonne (mention : Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité).
     Depuis février 1997, il enseigne à l’Institut Saint-Serge la doctrine chrétienne : d’abord Maître-assistant du P. Boris Bobrinskoy, il est, depuis octobre 2007, professeur titulaire de la chaire de Théologie des dogmes.
Il est chercheur associé au Centre d’Histoire et Civilisation de Byzance (Collège de France – CNRS, UMR 8167, Paris), il est aussi :
Assesseur orthodoxe de la direction de l’Institut Supérieur d’Etudes Œcuméniques (I.C.P.),
Enseignant en missiologie à l’Institut Supérieur d’Etudes Œcuméniques (I.C.P.),
Membre du Comité mixte de dialogue théologique catholique-orthodoxe en France,
Membre du Groupe de recherche catholique-orthodoxe en patrologie de la fondation Pro Oriente,
Secrétaire de rédaction de la revue trimestrielle Contacts. (Revue française de l’Orthodoxie.)

 

Mgr Job de Telmessos, interviendra sur les enjeux concile panorthodoxe.
     Mgr Job Getcha a soutenu une thèse de doctorat conjoint à l’Institut Saint-Serge et 20150708 Mgr Jobl’Institut Catholique de Paris, portant sur La réforme liturgique du métropolite Cyprien de Kiev et l’introduction du typikon sabaïte dans l’office divin. En décembre 2012, il a soutenu sa thèse d’habilitation à diriger des recherches (HDR) dans le cadre du Département de théologie de l’Université de Lorraine, à Metz.
     Entre 2001 et 2008, Mgr Job a enseigné l’histoire de l’Église, la théologie liturgique et les rubriques à l’Institut Saint-Serge, dont il a également été le doyen, de décembre 2005 à décembre 2008.
   Elevé au rang d’archimandrite par l’archevêque Gabriel de Comane en 2004, De 2004 à 2008, le père Job siège au comité mixte de dialogue catholique-orthodoxe en France et, depuis 2003, dans le groupe de travail catholique-orthodoxe Saint-Irénée, dont il est un des membres fondateurs et dont il deviendra le co-président en novembre 2013.
     Mis à la disposition du patriarche œcuménique Bartholomée Ier de 2009 à 2011, il l’accompagne et représente le Patriarcat dans différentes rencontres internationales inter-orthodoxes et inter-religieuses, tout au long de cette période.
    Membre du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) de 2006 à 2013, du groupe de dialogue international catholique-orthodoxe Saint-Irénée et du comité mixte de dialogue catholique-orthodoxe en France, il collabore en outre régulièrement aux revues œcuméniques Irénikon et Istina.    
 
     Son ordination épiscopale a eu lieu le 30 novembre, lors de la liturgie célébrée en la cathédrale patriarcale Saint-Georges du Phanar, à Istanbul, sous la présidence du patriarche œcuménique Bartholomée Ier, entouré des membres du saint-synode.
     L’archevêque Job est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles de théologie liturgique et de spiritualité orthodoxe, dont notamment Le typikon décrypté : Manuel de liturgie byzantine (Cerf, 2009) et La réforme liturgique du métropolite Cyprien de Kiev (Cerf, 2010).

 

L’ Archiprêtre Nicolas KAZARIAN parlera sur la démarche œcuménique des Eglises orthodoxes
     Assesseur du directeur de l’Institut Supérieur d’Etudes œcuméniques à l’Institut20150708-nicolas-kazarian2 Catholique de Paris,
chargé de cours en histoire de l’Eglise en Occident à l’Institut Saint Serge, il est notamment l’auteur de notes et d’articles sur les relations entre politique et religion dans les différents contextes nationaux de l’Eglise Orthodoxe.   
   C’est à ce titre qu’il dirige l’Observatoire Géopolitique du Religieux dans le cadre de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques en tant que chercheur associé.
     Le père Nicolas Kazarian a fait ses études à l’Institut Saint Serge. Son mémoire de Maîtrise porte sur les relations entre Orthodoxes et Luthériens au 16e siècle. Il approfondira ce sujet de recherche à l’occasion d’un Master préparé à l’Institut d’Etudes Supérieures en Théologie Orthodoxe, auprès du Centre du Patriarcat œcuménique à Chambésy (Suisse)
     Il est docteur de l’Université Paris. Sa thèse est intitulé : « Chypre : Géopolitique et Minorités ».

 

Le frère Michel Mallèvre o.p. apportera le regard d’un œcuméniste convaincu sur nos débats
     Le frère Michel Mallèvre, dominicain, est Directeur de l’Institut Supérieur d’Etudes 20150708 fr MallevreŒcuméniques (ISEO) de l’Institut Catholique de Paris
Il a été responsable du Service national pour l’unité des chrétiens à la Conférence des évêques de France de 2003 à 2009, et directeur de la revue ISTINA jusqu’en 2014,
Il est membre du Groupe des Dombes.

  Avant l’intervention du fr Mallèvre, une table ronde sur le thème: « la foi des chrétiens Orthodoxes et les autres confessions » réunira pour un regards croisés: le Père Maurice Morand, professeur de théologie fondamentale et dogmatique au CETh CAEN, le Pasteur Yves Noyer Président de l’ACONor, délégué du Conseil régional Nord-Normandie pour le développement de l’Église par l’animation théologique, le Père Robert Varty, Prêtre de la Communion Anglicane 

     Nous sommes heureux de vous offrir cette possibilité, à la veille du grand et saint concile panorthodoxe, de pouvoir rencontrer et mieux comprendre cette grande Eglise.

 

depl 001
Aussi nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant auprès du Père Yves Colin à l’aide du feuillet que vous pouvez télécharger ici
Nous vous attendons avec joie

Une nouvelle association œcuménique en Normandie

logo ACONor

Une nouvelle association œcuménique en Normandie

L’Association Chrétienne Oecumé­nique de Normandie (ACONor) a ses racines dans la préparation des manifestations du 60e anniversaire du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie. En 2004, à la demande des autorités civiles chargées de la commémoration de ces événements, des chrétiens ont or­ganisé une célébration œcuménique. Sa préparation a nécessité plusieurs réunions de tous les représentants des confessions chrétiennes en Normandie (anglicane, catholique, orthodoxe et protestante) et a donné naissance à un « comité œcuménique ».

La mise au point de cette célébra­tion a de facto entraîné la découverte, par les uns et les autres, de certaines particularités de chaque confession, ainsi que des modes d’expression de leur foi chrétienne propre. Après la cérémonie, le besoin s’est fait sentir de ne pas rompre le lien qui s’était créé entre nous et les membres par­ticipants ont souhaité continuer de travailler ensemble.

Notre réflexion commune nous amena à quelques conclusions. Tout d’abord, notre action devait se faire sous l’autorité de nos responsables respectifs. Par ailleurs, nous ne de­vions pas ajouter un élément nou­veau au paysage œcuménique déjà riche mais plutôt faire le lien entre toutes les activités interconfession­nelles existantes sur la Normandie en provoquant des rencontres qui leur permettraient de se faire connaître. Enfin, il nous semblait important de nourrir notre action par une étude théologique régulière de textes à caractère œcuménique provenant des différentes Églises, du Conseil œcuménique et du Groupe des Dombes.

Pour faire ensemble ce travail, il fut donc décidé d’avoir chaque année deux journées de rencontres œcumé­niques régionales. La première eut lieu en mai 2006 en présence des dé­légués nationaux à l’œcuménisme et des évêques normands ; leur présence à ces journées et à d’autres par la suite apporta un soutien sensible.

En lien avec le Rassemblement œcuménique européen de Sibiu, un premier rassemblement normand fut organisé en 2007 par notre comité. Axé sur la construction européenne, il eut lieu à l’abbaye du Bec-Hellouin, qui nous apporta son soutien maté­riel et spirituel.

À la suite d’un deuxième rassem­blement le 8 mai 2010, la nécessité se fit sentir de créer une association de type loi de 1901. Elle répondait à plusieurs besoins : d’abord celui de fédérer nos forces pour que le peuple que nous formions – chrétiens de plusieurs Églises, responsables, théo­logiens ou simples membres – se fasse entendre au sein d’une communion fraternelle réunissant tous ceux qui sont baptisés en Christ, confessent sa seigneurie et sont nés à la vie nou­velle ; mais aussi celui d’être capables d’accomplir ensemble cette tâche es­sentielle pour parvenir à des avancées décisives : la « réception des accords œcuméniques ».

Dès avril 2012, un bulletin répon­dit au souhait exprimé par certains membres de l’assemblée constitutive de l’association : être tenus informés de ses activités afin de les relayer au­près de personnes susceptibles d’être intéressées. Pour ne pas prendre le risque de disperser notre attention, nous avons décidé de nous centrer sur les activités qui se déroulent en

Normandie ou impli­quent des membres de notre association. Tous les groupes que nous représentons peuvent donc donner des informations sur les activités qu’ils organisent ainsi que sur leurs projets. Et ceci pour que tous prennent conscience que ce qui est vécu ailleurs peut en intéresser d’autres.

Au début de 2012 il a décidé de préparer, avec les partenaires expéri­mentés et compétents dans la respon­sabilité de la formation permanente, un colloque sur la portée œcumé­nique du concile Vatican IL II s’est déroulé les 11 et 12 février 2013 au Centre diocésain de Rouen. Il s’adres­sait aux prêtres, aux pasteurs, aux res­ponsables laïcs des différentes Églises présentes sur la Normandie.

Le troisième rassemblement qui a eu lieu le 8 mai 2014 a réuni plus de 300 chrétiens de toutes les Églises autour du processus de communion entamé par les Églises protestantes d’Europe depuis 1973, année où les Églises luthériennes, réformées, unies, vaudoises et hussites ont adopté la Concorde de Leuenberg, permettant la communion de chaire et d’autel. La limite des capacités d’accueil de l’ab­baye du Bec-Hellouin étant atteinte, la question se pose maintenant d’un lieu pour le prochain rassemblement. À la grâce de Dieu.

. 2014 11 pres ACONor Pierre ArgouetPierre Argouet recteur de la paroisse Saint-Serge et Saint-Vigor, Colombelle              Exarchat des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale (Patriarcat de Constantinople)

 

 

 

Unité des Chrétiens – 176