A propos geo

Marié, Catholique, membre engagé dans la Communauté de Chemin Neuf, Co-Président de l'Association Chrétienne Oecuménique de Normandie, délégué à l’œcuménisme et à la promotion de l'unité des chrétiens du diocèse de Rouen

Renouveau charismatique : un rendez-vous œcuménique mondial à la Pentecôte

Rome19 février 2021

« Ensemble, catholiques, pentecôtistes, évangéliques, juifs messianiques et membres des églises protestantes historiques » prieront ensemble, samedi 22 mai 2021 à 22h, « pour une nouvelle effusion de l’Esprit Saint sur l’Eglise et sur le monde »,

annonce Jean-Luc Moens, modérateur de « CHARIS » (nouveau service voulu par le pape pour le Renouveau charismatique catholique ) reçu en audience par le pape François vendredi 19 février 2021.

Le rendez-vous de la Pentecôte

Jean-Luc Moens rappelle le caractère œcuménique du Renouveau charismatique et annonce une formation dans ce sens : « Comme l’a souligné le pape François, le Renouveau charismatique est né œcuménique. Un des objectifs prioritaires de CHARIS est de travailler à l’unité des chrétiens. Pour cela, nous avons mis sur pied une commission qui comprend des chrétiens de différentes confessions. Cette commission prépare une formation sur l’œcuménisme qui – je l’espère – sera disponible en septembre prochain. »

L’année 2021 est en effet une année anniversaire pour tous les croyants qui vivent le renouveau dans l’Esprit-Saint : « Cette année, nous célébrons le 120ème anniversaire du premier « baptême dans l’Esprit » reçu à Topeka le 1er janvier 1901.
Ensemble, catholiques, pentecôtistes, évangéliques, juifs messianiques et membres des églises protestantes historiques, nous prierons pour une nouvelle effusion de l’Esprit Saint sur l’Eglise et sur le monde. Un événement à ne pas rater ! »

 

Ce sera pour une Vigile de Pentecôte 2021 « pleinement œcuménique », le samedi 22 mai à 22h (heure française).

 

Des rencontres en ligne

Jean-Luc Moens évoque aussi une formation en ligne pour les responsables : « Actuellement, une formation appelée CHARIS Servant Leadership Course se déroule en ligne. Elle rassemble 450 participants de 55 pays. La même formation sera donnée incessamment en polonais. Il y a déjà plus de 1 000 inscrits. Une version française est aussi en préparation. »
Les statuts de CHARIS prévoient « la constitution de services nationaux de communion dans tous les pays où le Renouveau charismatique existe ainsi que de services continentaux. Un bon nombre de pays ont déjà pu créer leur service national, d’autres sont en cours de création, ayant été freinés par la pandémie et les confinements successifs ».

 

Source : Anita Bourdin : Zenith.org

 

 

Christianisme et culture sans Dieu

Site internet http://www.labiblearouen.org/

 

Lundi 18 janvier 2021 à 19h
La Bible à Rouen vous invite à une Conférence-débat sur Zoom :

 

Christianisme et culture sans Dieu

Pourquoi l’acte de lecture de la Bible est-il décisif aujourd’hui

 

 par le Pasteur François Clavairoly
Président de la Fédération protestante de France

 

François Clavairoly est Président de la Fédération protestante de France depuis 2013 et membre du Groupe des Dombes. 
Pasteur à Rouen de 1982 à 1988, il a présidé de 2002 à 2007 la communion protestante luthéro-réformée, et a joué un grand rôle dans la création de l’Église protestante unie de France. Depuis 2015, il assure la présidence de la Conférence des responsables de culte en France

 

 Pour que nous puissions vous envoyer le lien,
merci de vous inscrire par mail, avant le 15 janvier, à

 

 

Lieu, présence, résurrection. Relectures de phénoménologie eucharistique

Lieu, présence, résurrection. Relectures de phénoménologie eucharistique

de Matthieu Rouillé d’Orfeuil, prêtre, directeur du séminaire Français de Rome.

Ed du Cerf Paris 2016. Collection Cogitatio Fidei – N° 300

« Comment penser la « présence réelle » du Christ dans l’eucharistie sans la chosifier ? L’auteur propose une approche phénoménologique du sacrement en s’appuyant sur Martin Heidegger – avec également des références à Louis Lavelle, Jean-Luc Marion, Emmanuel Falque et Jean-Yves Lacoste – pour mettre en cause assez radicalement le recours à la notion de substance.

L’auteur déploie sa réflexion dans une série de relectures – Augustin, Jean Scot Érigène, Paschase Radbert, Thomas d’Aquin, Bonaventure – et voit se dessiner une autre manière possible de rendre compte de la « transsubstantiation », selon un schème relationnel qui n’oublie pas que l’eucharistie est d’abord nourriture, en vue de l’acte qu’est la communion, dans laquelle le Christ vivifie en l’Église son propre corps.

L’Église renonce alors à « avoir » sa présence, pour « être » sa présence ; et la fin de l’eucharistie, c’est l’unité de cette Église qui se reçoit humblement de ce présent offert.
Quel sens, alors, donner à l’adoration eucharistique si souvent pratiquée en milieu catholique ? En étant signe de Celui qui se donne et pourtant nous échappe, elle bouleverse le croyant dans son rapport à soi et au monde.
Voilà un essai extrêmement stimulant, qui renouvelle profondément la manière de penser et de vivre l’eucharistie. »[1]

 

Cette thèse de théologie de Matthieu Rouillé d’Orfeuil est passionnante, même pour ceux qui comme moi ne sont ni philosophes ni théologiens.
A aborder avec beaucoup d’humilité et de persévérance mais qui renouvelle et élargit la compréhension de ce qu’est l’eucharistie

[1] GRIEU, ÉTIENNE. Lieu, présence, résurrection Etudes. Juin 2017. [En ligne]. Consulté le 5 juillet 2020. Disponible sur le web : https://www.revue-etudes.com/article/lieu-presence-resurrection-18548.

 

 

Le Prix Harding-Meyer en œcuménisme 2020

    Le Prix Harding-Meyer en œcuménisme 2020 a été décerné à trois lauréats, dont la pasteure mennonite Anne-Cathy Graber ccn, cotitulaire de la chaire de théologie œcuménique du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris, membre du Groupe des Dombes, et membre du comité de rédaction de la revue « Unité des chrétiens ».

Elle est membre de la Communauté du Chemin Neuf

Elle a été récompensée pour son œuvre : « Marie. Une lecture comparée de Redemptoris Mater Jean-Paul II et du Commentaire du Magnificat {Luther) à la lumière des dialogues œcuméniques» (Ed. du Cerf, collection Patrimoine. Paris 2017).  

Reprenant la méthodologie de Harding Meyer, elle montre qu’il existe, dans de nombreux points jusque-là controversés, un consensus différenciant (actant des formulations différentes ou complémentaires d’expression d’une doctrine, qui ne contredisent pas son contenu) même si certaines questions exigent un dialogue complémentaire

Source: texte et photos
Revue unité des Chrétiens juillet 2020