Accueillir « l’inattendu de Dieu »

La Communauté du Chemin Neuf est née d’un Groupe de Prière en 1973, elle a été comme engendrée par cette dynamique du Renouveau dans l’Esprit Saint en France. La Communauté est donc née dans cette grâce du Renouveau, avec cette double conviction : « le Renouveau sera œcuménique ou ne sera pas » comme aime le dire le Père Laurent Fabre, fondateur du Chemin Neuf, et un profond enracinement dans la spiritualité de St Ignace qui donne une stabilité à ce Renouveau.

 

Depuis plus de 40 ans, notre Communauté continue à se recevoir des assemblées de prière. Combien de fois, lors d’une assemblée des engagés d’un pays ou lors du Chapitre, l’écoute attentive de la Parole de Dieu, l’interprétation d’une image ou d’une parole prophétique nous a permis de comprendre ce que le Seigneur souhaitait pour notre Communauté. Cela fait partie des éléments que le Seigneur nous donne pour un discernement communautaire.

 

Ecouter l’Esprit Saint au quotidien

Une vraie question pour aujourd’hui, mais qui a toujours été vraie, est notre manière d’écouter l’Esprit Saint dans notre quotidien. Pour cela, le Groupe de Prière hebdomadaire, le mardi soir au Chemin Neuf, est un lieu qui nous aide à vivre de l’Esprit Saint au quotidien, dans ce qui fait l’ordinaire des jours.

 

Il semble évident que pour tous ceux qui ont vécu cette démarche du Baptême dans l’Esprit Saint une fois dans leur vie, tous ceux qui ont donc donné leur vie à Jésus, qui acceptent de se laisser conduire par l’Esprit Saint et qui choisissent d’accueillir les dons et charismes, ils ont besoin d’un lieu de prière communautaire pour continuer à vivre de l’Esprit Saint et pour exercer les charismes.

 

Cette préparation au Baptême dans l’Esprit Saint qui peut être vécue par le parcours des « 7 semaines », parfois 5 semaines, parfois lors d’une retraite ou d’une session Jeunes ( 14-18 ans ou Welcome To Paradise), ou Cana … ne peut s’arrêter là. Nous devons aider les personnes à vivre avec l’Esprit Saint dans tout ce qui fait leur vie ordinaire. Nous aimons dire chaque matin cette phrase : «Esprit Saint, aujourd’hui, viens dans ma vie, qu’allons-nous faire aujourd’hui ensemble ? ». Il s’agit de réactiver cette force qui nous a été donnée, pas pour le groupe de prière mais pour notre vie, tout ce qui fait notre vie !

 

Aider chacun à accueillir des charismes

Nos groupes de prière ont vraiment besoin de se réveiller en vivant des charismes. Il ne suffit pas seulement de se réunir, de chanter, de louer … il s’agit de demander au Seigneur des charismes pour l’assemblée, d’entendre et de discerner quelle est Sa volonté, d’aller au-delà de ce qui est habituel, pour accueillir « l’inattendu de Dieu » comme le disait si bien le Pasteur Thomas Roberts.

Nous avons mis en place une école des charismes, pour aider chacun à se réveiller et à oser recevoir ce que l’Esprit Saint veut nous donner. Cet été, lors de la semaine des Fraternités Paroissiales Missionnaires du Chemin Neuf, à l’Abbaye des Dombes, nous avons pu vivre cela. Tous les matins, après avoir accueilli l’Esprit Saint, nous faisions un exercice pour nous réveiller dans l’Esprit Saint ! Quelle merveille de voir ainsi l’ouverture aux charismes des personnes présentes et de contempler la puissance de l’Esprit Saint, en accueillant le fruit de l’Unité.

 

Jusqu’à la guérison …

 

Depuis 2011, nous avons aussi redécouvert les assemblées de prière pour la guérison. A la suite d’une rencontre providentielle avec Damien Stayne, catholique anglais, nous nous sommes réappropriés cette pratique, que nous avions connu et exercé, mais que nous avions un peu oublié, malgré des paroles de science pratiquées régulièrement.

La Communauté du Chemin Neuf a alors retrouvé cette joie de l’évangélisation par l’exercice de la guérison de manière communautaire.

Il ne s’agit pas en effet que quelqu’un exerce seul un charisme de guérison, mais ce charisme est donné à la Communauté en prière. En effet, Jésus nous invite à prier pour les malades et lorsque nous prions pour les malades, certains sont guéris, pas tous ! Même du temps de Jésus, tous ne sont pas guéris. Mais ceux qui sont guéris et qui en témoignent deviennent force d’évangélisation. Quelle joie de voir un homme aveugle voir à nouveau, une femme avec une tumeur qui disparaît, une autre femme qui ne pouvait plus marcher qui se remet à marcher. Gloire à Dieu !

Le but n’est pas la guérison pour la guérison, mais de permettre à tous ceux présents d’être des canaux de la grâce et de la gratuité de Dieu. Ces soirées de guérisons sont organisées régulièrement soit dans des paroisses confiées au Chemin Neuf, soit dans des groupes de prière.

 

Demande du Renouveau Charismatique Catholique en France

Fin 2016, l’Instance de Communion du Renouveau Catholique en France a demandé au Chemin Neuf d’animer un week-end « Charismes et Guérisons » pour les responsables des communautés nouvelles et les groupes de prière. Quelle joie de partager ce que nous avons reçu depuis Emiliano Tardif jusqu’.à Damien Stayne … avec d’autres et ainsi permettre de raviver dans nos groupes, dans nos communautés, ces charismes que nous avons demandé lors du Baptême dans l’Esprit Saint, mais que nous avons parfois un peu, oublié de « réclamer » au Seigneur. Ainsi progressivement dans des groupes de prière, les frères et sœurs osent accueillir davantage cette réalité de pouvoir prier simplement pour la guérison, et cela renouvelle nos groupes de prière.

 

Un courant de grâce

Lors du Jubilé d’or du Renouveau Charismatique qui a été célébré à la Pentecôte 2017 à Rome, ce courant de grâces s’est déversé sur les 60.000 personnes présentes pour que celles-ci les transmettent aux quatre coins du monde. Ce courant de Pentecôte est né bien avant chez les Pentecôtistes. Le Pape François a voulu montrer que cette grâce est née œcuménique et la vigile de Pentecôte au Circo Maximo a été comme un envoi pour qu’ensemble, tous les chrétiens dans l’Unité, nous recevions le même Esprit Saint pour l’évangélisation des nations.

 

Exemple de Wesoła

Une petite paroisse rurale en Pologne a été confiée à la Communauté du Chemin Neuf depuis quelques années. A peine 100 paroissiens, un village de 800 âmes dans une église de 200 places !

Le nouveau curé nommé depuis septembre 2016 a souhaité relancer le groupe de prière local. Il a alors choisi de prendre des versets des chants et de les chanter par cœur en litanie (car beaucoup de participants sont peu lettrés). Et … il n’y a pas de musiciens dans le groupe … mais ils ont accueilli les charismes dans cette apparente pauvreté. Des guérisons ont alors lieu et le groupe augmente peu à peu. Il faut mettre une tente extérieure pour accueillir tout ce monde qui vient ! Des personnes sont guéries physiquement, d’autres de leur addiction d’alcool … aujourd’hui, près de 400 personnes viennent suivre chaque mardi cette assemblée de prière … toujours sans musiciens ! Merci Seigneur …

 

Quel avenir pour nos groupes de prière ?

Le Seigneur nous dit : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » … et alors il agit par amour, gratuitement. Mais sans doute ne désirons nous pas assez que l’Esprit Saint agisse dans notre groupe … dans notre vie ordinaire ! Souhaitons-nous lui laisser la place ? Désirons-nous qu’il œuvre au milieu de nous ? Acceptons-nous les guérisons et les prodiges qu’Il voudra bien opérer ? La réponse est bien sûr « Oui ». Mais avec quelle intensité ?

La vie avec l’Esprit Saint est quotidienne ; minute après minute, simplement et doucement, faisons de la place à l’Esprit Saint … afin que la Gloire de Dieu se manifeste au milieu des hommes et que ceux-ci puissent reconnaître qu’Il est le Seigneur !

 

Marc Hodara ccn 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.