Quand des responsables évangéliques dialoguent avec Rome

Voici un article très intéressant de Jean-François Mayer dans Religioscope .Il prend l’exemple de la Suisse mais le propos est plus large et ouvre sur une compréhension plus fine de la position de l’Alliance évangélique mondiale sur la recherche de l’unité des chrétiens.

Quand des responsables évangéliques dialoguent avec Rome
le 20 mai 2017.

 

Pour une présentation de fond, les organisateurs avaient fait appel au professeur d’éthique et sociologue des religions Thomas Schirrmacher, auteur de nombreux ouvrages, secrétaire général adjoint de l’Alliance évangélique mondiale, notamment chargé des relations avec l’Église catholique.

À ce titre, il a souvent l’occasion de se rendre à Rome et de rencontrer le Pape. Au passage, Schirrmacher souligne les relations également entretenues par l’Alliance évangélique mondiale avec les Églises orthodoxes (en particulier avec le Patriarche œcuménique), même si elles sont moins médiatisées.

L’existence même de cette discussion dans le milieu évangélique en Suisse illustre les rapides et profondes transformations des relations entre Églises chrétiennes à l’époque contemporaine.
Il y a une bonne cinquantaine d’années , il arrivait que des groupes de croyants évangéliques se rendent dans des cantons suisses catholiques, afin d’y prier pour que Dieu ouvre ces territoires à la prédication de l’Évangile (au sens où ils comprenaient celle-ci). L’évolution intervenue depuis est considérable, conséquence de transformations tant dans l’Église catholique que dans les milieux évangéliques.

Pour lire l’intégralité de l’article suivre ce lien (ici)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.