Œcuménisme du sang: « l’ennemi ne se trompe pas », il reconnaît le chrétien

« L’ennemi ne se trompe pas, il sait bien reconnaître où est Jésus » et il n’identifie que « le chrétien »,

le pape François l’a souligné devant les participants à la Conférence des secrétaires du “Christian World Communions”. Au cours d’une audience le 12 octobre 2016 au Vatican, le pape a souligné qu’accomplir des œuvres de charité ensemble, c’était déjà faire l’unité des chrétiens.

20161012_0376-740x493

Prenant la parole lors de cette rencontre, le pape François a constaté que « l’ennemi nous enseigne l’œcuménisme du sang ». Un œcuménisme « aujourd’hui très actuel » : « Quand les terroristes ou les puissances mondiales persécutent les minorités chrétiennes ou les chrétiens, (…) ils ne demandent pas : ‘Mais tu es luthérien ? Tu es orthodoxe ? Tu es catholique ? Tu es réformé ? Tu es pentecôtiste ?’, non. ‘Tu es chrétien’. Ils en reconnaissent un seul : le chrétien ».

« L’ennemi ne se trompe pas, il sait bien reconnaître où est Jésus », a insisté le pape. Il a fait mémoire des 21 « frères orthodoxes coptes égorgés sur les plages de la Libye », en février 2015. « Ce sont nos frères. Ils ont donné témoignage de Jésus et sont morts en disant : ‘Jésus aide-moi !’. Avec le nom : ils ont confessé le nom de Jésus ».

Mon Jésus contre ton Jésus

Au fil d’un bref discours improvisé, le pape a aussi recommandé « l’œcuménisme de la prière, l’œcuménisme du chemin ». « Si souvent, a-t-il constaté, nous pensons que le travail œcuménique est seulement celui des théologiens ». « Il est important que les théologiens étudient, se mettent d’accord et expriment leur désaccord », a-t-il assuré, mais « entre-temps, l’œcuménisme se fait en marchant ».

Il s’agit de marcher « avec Jésus, non pas avec ‘mon’ Jésus contre ‘ton’ Jésus, mais avec ‘notre’ Jésus ». « Jésus est avec nous. (…) Jésus est en chemin avec nous, a ajouté le pape. Cela (…) me pose deux questions : suis-je capable de croire que Jésus est avec nous ? Suis-je capable de cheminer avec tous, ensemble, et avec Jésus ? »

Pour le pape, « le chemin est simple: il se fait par la prière et par l’aide aux autres ». Les chrétiens doivent « prier ensemble: l’œcuménisme de la prière, les uns pour les autres et tous pour l’unité ». Ils doivent aussi s’engager ensemble « pour tant de nécessiteux, pour tant d’hommes et de femmes qui aujourd’hui souffrent des injustices, des guerres… ces choses terribles ».

Ainsi la charité envers le prochain, a-t-il affirmé, « c’est l’œcuménisme. C’est déjà l’unité. Unité en chemin avec Jésus ».

La Conférence des secrétaires du « World Christian Communions » rassemble des représentants de diverses traditions chrétiennes pour échanger sur leurs engagements communs. Parmi les participants notamment : la Communion anglicane, l’Alliance mondiale des baptistes, les Eglises orthodoxes orientales et celle de Moscou, la Fédération luthérienne mondiale, les pentecôtistes, le Conseil mondial des méthodistes ainsi que le Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens.

Source: Zenith.org

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.