La violence dans la Bible, Dieu est-il violent ?

L’œcuménisme se vit à Rouen avec La Bible à Rouen

 Nous vous proposons une nouvelle rencontre le lundi 29 février, 20h15 à 22h au Centre diocésain, 41 Route de Neufchâtel à Rouen, sur « La violence dans la Bible, Dieu est-il violent ? ».

Au mois de novembre, les participants ont proposé ce thème de La violence en relation directe avec l’actualité.
Au cours chaque rencontre, nous lisons ensemble la Bible. Cette lecture ensemble et à plusieurs voix permet de quitter ses propres rails pour entendre le texte avec les réactions des autres. Chacun peut s’exprimer et les questions posées permettent à chacun d’approfondir sa compréhension et de nourrir sa foi.

Nous repartons toujours avec des idées nouvelles, sur des textes pourtant mille fois lus et relus, ceci grâce aux mises en perspectives offertes par le choix des textes et par la dynamique de la rencontre.

 

Au sein de La Bible à Rouen, le groupe de conteurs nous propose de faire connaître, voire de redécouvrir, des récits de la bible, ceci en utilisant des techniques narratives appliquées à une étude attentive des textes.

Sur le site de l’association http://www.labiblearouen.org vous pourrez trouver dans l’onglet « Actualités » une liste des contes que le groupe peut proposer pour un temps de partage et d’échanges.
Le groupe a travaillé des textes de guérisons ;  nous préparons actuellement une rencontre en avril avec les enfants du caté lors d’un rassemblement diocésain sur le thème « Dieu appelle ».

Marie-Odile Richard / Zoltan Zalay

2 réflexions au sujet de « La violence dans la Bible, Dieu est-il violent ? »

  1. Très intéressant comme thème !
    Mais d’Avranches difficile pour un soir !
    Serait-il possible d’avoir le compte-rendu !
    d’avance Merci, bien fraternellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.