La fraternité retrouvée

Extrait du script de la vidéo Net for God de novembre 2014 visible
sur le site: http://www.netforgod.tv/VOD/liste.html

2014 11 15 logo-CTE-avec-texte - petit

Pasteur Giovanni Traettino : Eglise Pentecôtiste de la Réconciliation, Caserte, Italie
« La visite du pape François, ici à Caserte, est une nouveauté absolue, sans précédent, c’est un moment historique. C’est la première fois qu’un pape, non pas que ce pape, mais qu’un pape rend visite à une Eglise évangélique et pentecôtiste. C’est quelque chose de complètement inédit. Et cela change le climat culturel d’un pays comme l’Italie.
Pape François :
« Que fait l’Esprit Saint ? J’ai dit qu’il fait une autre chose, dont peut-être on pourrait penser que c’est la division, mais qui ne l’est pas. L’Esprit Saint fait la «diversité» dans l’Eglise. C’est le chapitre 12 de la première lettre aux Corinthiens. Il fait la diversité ! Et vraiment, cette diversité est si riche, si belle.
Mais ensuite, le même Esprit Saint fait l’unité, et ainsi l’Eglise est une, dans la diversité.
Et, pour utiliser une belle parole d’un protestant que j’aime beaucoup, une «diversité réconciliée» par le Saint-Esprit.
Il fait les deux : la diversité des charismes et ensuite l’harmonie des charismes. C’est pourquoi, les premiers théologiens de l’Eglise, les premiers pères, au IIIe ou IVe siècle, disaient : « L’Esprit Saint est l’harmonie», parce qu’il fait cette unité harmonieuse dans la diversité ».
…/…
Sr Anne-Cathy Graber : Communauté du Chemin Neuf, Pasteur de l’Eglise Evangélique Mennonite, membre du Groupe des Dombes
« Je crois que ce qui a été déterminant pour moi dans la Communauté du Chemin Neuf, c’est le témoignage de la fraternité.
Ce témoignage de la fraternité m’a conduit à une dimension peut-être plus large, plus radicale, que je ne l’imaginais, et cela s’est fait de manière très simple.
Un jour, alors que je vivais dans une abbaye de la Communauté du Chemin Neuf -et pour moi évangélique, une abbaye, c’est très catholique, de manière visible; par exemple avec les statues, des signes que je ne connais pas du tout dans mon Eglise- je me disais : “mais finalement, je suis vraiment aussi au service de l’Eglise Catholique; est ce que c’est juste ?” Et je sentais que la question telle que je me la posais n’était pas si ajustée que ça.
Je suis partie prier et j’ai vraiment demandé une parole au Seigneur.
Au moment où je rentre dans cet oratoire, pour prier, j’ai été accueillie par une parole, lors de la prière du soir et c’était : « tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ton âme, de tout ton coeur, de toute ta pensée et ton prochain comme toi-même.» Et cette parole m’a comme arrêtée, profondément arrêtée en me disant : “mais c’est simplement ça que je te demande” !
Et j’ai entendu aussi : “tu aimeras ton prochain comme toi-même” comme “tu aimeras l’Eglise de l’autre comme tu aimes ta propre Eglise”. Et ça pour moi, ce n’était pas du tout évident. Bien sûr, je savais que j’étais appelée à aimer les autres Eglises. Mais aimer les autres Eglises comme j’aime la mienne, pour moi, c’était nouveau et ça a été un déplacement important qui reste important aujourd’hui, mais je crois aussi qui guide ma vie aujourd’hui encore. Parce que finalement cela veut dire : tu seras concernée par l’avenir des autres Eglises comme tu es concernée par l’avenir de ta propre Eglise. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.